bab03 in La Critique, le parole di Christian Gattinoni
1911
post-template-default,single,single-post,postid-1911,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-19.0.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

bab03 in La Critique, le parole di Christian Gattinoni

“Nous avons surtout été intéressés par le dernier numéro de bab (balene ai bordi) revue annuelle de grand format régie par les photographes Daniele Cinciripini et Serena Marchionni et le graphiste Marco Fava. La mise en page de ce numéro A Place To Live très contemporaine laisse une belle place aux images. Plusieurs duos sont convoqués Nicola Domaneschi et Marco Verdi mènent une approche assez classique d’une campagne désertée avec Flood, medication blues. Beaucoup plus forte graphiquement dans une esthétique low key Barbara and Al nous invitent dans Hashtag Deadsea à un voyage de surface vers la Mer Morte. Alice Caracciolo et Cemre Yesil pour la série Piet(r)a mènent un travail aussi sensuel qu sensible sur la pesanteur. L’ensemble le plus complexe et le plus séduisant se rattache à ce que Richard Conte nomme l’art domestique, Home Instruction Manual de Jan McCullough tente non sans humour de donner des règles pour vivre son espace quotidien. ”

Christian GATTINONI, Les identités de SIFest Off 2018, “La Critique”,vendredi 28 septembre 2018.

l’intero articolo qui.

No Comments

Post A Comment